Mon ouverture aux appâts naturels (N.Gavoille)

Les truites allaient être calées au fond des fosses, sous leurs cailloux favoris et il faudra leur présenter un appât qui passe au plus près du fond car elles seront peu enclines à se déplacer pour s’en saisir.

Le jour J arrive… J’ai donc choisi de pêcher aux appâts naturels, au ver ou à la teigne. Je réserve le ver de terreau pour les petites truites sauvages des ruisseaux qui en raffolent. Je récolte ces vers dans le compost de mon jardin quelques temps avant l’ouverture afin de les faire « jeûner » pour qu’ils aient une meilleure tenue à l’hameçon.

Concernant l’hameçon, j’utilise un hameçon simple spécial ver (7053) en taille n°6 qui est une taille polyvalente convenant parfaitement à l’eschage d’un joli terreau et pas trop petit afin que les truitelles n’aient pas le loisir de l’engamer profondément. La forme de cet hameçon (hampe longue, courbure) est parfaitement étudiée pour retenir le ver sur l’hameçon.

7053 VMC

Si je pratique un secteur fraichement aleviné en truites arc en ciel, j’utilise préférentiellement la teigne qui est plus performante sur ces truites « surdensitaires ». Pour escher une teigne, cette fois j’utilise un hameçon Truite à la Teigne (7056). Cet hameçon est fin de fer afin de ne pas endommager la teigne lors de l’eschage, la hampe est plus courte et l’ouverture plus large afin de présenter de manière optimale une belle teigne. Cet hameçon pourra également être utilisé dans une plus petite taille pour escher un porte-bois.

7056 VMC

La pêche aux appâts naturels reste une valeur sûre qui permet de se sortir des situations difficiles de début de saison pour une ouverture réussie !

Nicolas GAVOILLE , Team VMC
>> Voir son site <<

Topics: eau douce
Tags: truite